Module Acoustics

Analyser le comportement acoustique et vibratoire de vos produits et designs

Les produits et les designs impliquant des phénomènes acoustiques peuvent être modélisés pour étudier et prédire des indicateurs de qualité du son ou de performances de réduction du bruit. Le module Acoustics est un module complémentaire du logiciel COMSOL Multiphysics® qui fournit des outils de modélisation dans le domaine de l'acoustique et des vibrations pour des applications de haut-parleurs, appareils mobiles, microphones, silencieux, capteurs, sonars, débitmètres, salles et les salles de concert. Vous visualisez les champs acoustiques et construisez des prototypes virtuels de dispositifs ou de composants.

Pour des études plus détaillées, l'acoustique peut être couplée à d'autres effets physiques, comme par exemple la mécanique des structures, la piézoélectricité et les écoulements de fluides. Le logiciel COMSOL® intègre les couplages multiphysiques qui vous permettent d'évaluer les performances d'un produit ou d'un design dans un environnement aussi proche que possible du monde réel.

Le module Acoustics comprend également de nombreuses formulations spécialisées et des modèles matériaux, comme l'acoustique thermovisqueuse, utilisée dans les transducteurs miniatures et les appareils mobiles, ou les équations de Biot, utilisées pour la modélisation des ondes poroélastiques. L'environnement multiphysique est complété par plusieurs méthodes numériques. Outre la méthode des éléments finis (FEM), le module Acoustics propose la méthode des éléments de frontière (BEM), la méthode des éléments finis de type Galerkin discontinu (dG-FEM) et le lancer de rayons acoustiques.

Contacter COMSOL
Un modèle d'enceinte montrant le niveau de pression acoustique intérieur et extérieur dans la palette de couleurs Arc-en-ciel.

Pression acoustique

Le calcul de pression acoustique est l'usage le plus commun du module Acoustics. Vous modélisez les effets de la pression acoustique, tels que la diffusion, la diffraction, l'émission, le rayonnement et la transmission du son. Les simulations effectuées dans le domaine fréquentiel utilisent l'équation de Helmholtz, tandis que dans le domaine temporel, l'équation des ondes scalaire classique est utilisée. Dans le domaine fréquentiel, les méthodes FEM et BEM sont disponibles, ainsi que la méthode hybride FEM–BEM. Dans le domaine temporel, des formulations implicites (FEM) et explicites (dG-FEM) sont disponibles.

Il existe de nombreuses options pour tenir compte des frontières dans les modèles acoustiques. Par exemple, vous pouvez ajouter une condition de frontière pour une paroi ou une condition d'impédance pour une couche poreuse. Vous pouvez utiliser des ports pour exciter ou absorber les ondes acoustiques à l'entrée et à la sortie des guides d'ondes en utilisant l'expansion multimodes. Des sources d'accélération, de vitesse, de déplacement ou de pression imposés peuvent être appliquées aux frontières extérieures ou intérieures. Vous pouvez de plus utiliser des conditions de rayonnement ou des conditions périodiques de Floquet pour modéliser des frontières ouvertes ou périodiques.

Le module Acoustics peut également être utilisé pour modéliser l'acoustique en conduites, en calculant la pression et la vitesse acoustiques dans les systèmes de conduites flexibles. Les applications comprennent les systèmes CVC, les grands systèmes de tuyauterie et les instruments de musique comme les tuyaux d'orgue.

Electroacoustique : Haut-parleurs et microphones

Lors de la modélisation de haut-parleurs et de microphones, une partie essentielle implique l'interaction acoustique–structure, où la pression du fluide provoque un chargement fluide sur le domaine solide, et l'accélération structurelle affecte le domaine fluide comme une accélération normale à travers la frontière fluide–solide. Le module Acoustics comprend plusieurs fonctionnalités d'interaction acoustique–structure.

Pour la modélisation de transducteurs de toutes sortes, les fonctionnalités incluses dans le module acoustique sont facilement combinées avec celles du module AC/DC, du module MEMS ou du module Structural Mechanics pour créer des modèles FEM multiphysiques entièrement couplés. Cela inclut la modélisation détaillée des aimants et des bobines mobiles dans les haut-parleurs ou les forces électrostatiques dans les microphones à condensateur. Dans les systèmes de transducteurs électro-mécaniques-acoustiques, il est facile d'utiliser des modèles réduits de circuits pour simplifier les composants électriques et mécaniques. Les deux approches sont résolues avec un couplage entièrement bidirectionnel. Dans les systèmes de transducteurs miniatures, comme les appareils mobiles, les microphones à condensateur et les récepteurs de prothèses auditives, l'amortissement important dû aux pertes de la couche limite thermovisqueuse est inclus. Il existe également une fonctionnalité étendue pour la modélisation des transducteurs piézoélectriques de toutes sortes.

Microacoustique

Pour une analyse microacoustique précise de la propagation acoustique dans des géométries de petites dimensions, vous devez tenir compte des pertes dans les couches limites visqueuses et thermiques. Ces effets sont résolus intégralement et sont automatiquement inclus lors de l'exécution d'une simulation thermovisqueuse à l'aide du module Acoustics. Ils sont importants pour la modélisation vibroacoustique dans les transducteurs électroacoustiques miniatures comme les microphones, les appareils mobiles, les prothèses auditives et les dispositifs MEMS. Pour une modélisation détaillée des transducteurs, vous pouvez utiliser les couplages multiphysiques intégrés entre les structures et les domaines acoustiques thermovisqueux.

Le logiciel prend en compte des effets supplémentaires, notamment le comportement transitoire complet des conditions adiabatiques à isothermes à très basse fréquence. Les effets non linéaires locaux, tels que le décollement des vortex dans les orifices ou les perforations de micro haut-parleurs, peuvent être capturés dans le domaine temporel avec l'ajout des termes non linéaires associés. Il existe également une fonction dédiée au calcul et à l'identification des modes de propagation et de non-propagation dans les guides d'ondes et les conduites de petites dimensions.

Ondes élastiques et ultrasons dans les solides

La propagation du son dans les solides se fait par des oscillations élastiques de faible amplitude de forme et de structure du solide. Ces ondes élastiques sont transmises aux fluides environnants comme des ondes sonores ordinaires.

Vous pouvez utiliser le module Acoustics pour modéliser la propagation des ondes élastiques dans les solides et les matériaux poreux, pour des applications monophysiques ou multiphysiques, comme le contrôle des vibrations, le contrôle non destructif (NDT) ou le contrôle mécanique. Les domaines d'application vont des dispositifs micromécaniques à la propagation des ondes sismiques. La propagation des ondes élastiques sur de grands domaines contenant de nombreuses longueurs d'onde est résolue à l'aide d'une méthode dG-FEM d'ordre supérieur explicite en temps, qui est aussi multiphysique pour les couplages avec les fluides ainsi que les matériaux piézoélectriques. La formulation complète de la dynamique structurelle tient compte des effets des ondes de cisaillement ainsi que des ondes de pression. Vous pouvez modéliser la propagation couplée des ondes élastiques et de pression dans les matériaux poreux en résolvant les équations de Biot.

Ultrasons dans les fluides

Les perturbations acoustiques dont les fréquences ne sont pas audibles pour l'homme sont classées dans la catégorie des ultrasons, ce qui implique que les ondes ultrasonores ont une courte longueur d'onde. Pour cela, vous pouvez calculer la propagation transitoire des ondes acoustiques dans les fluides sur de grandes distances de deux manières: en modélisant la propagation des ondes qui inclut un écoulement ambiant ou en modélisant les effets de l'acoustique non linéaire à forte puissance.

Vous pouvez résoudre l'acoustique linéaire transitoire dans une simulation qui contient de nombreuses longueurs d'onde dans un écoulement ambiant stationnaire en modélisant l'équation d'onde convectée. Les applications comprennent les débitmètres, les systèmes d'échappement et les applications biomédicales, par exemple l'imagerie ultrasonore et les ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU).

Pour les applications d'acoustique non linéaire à forte puissance, vous pouvez capturer les phénomènes de propagation progressive des ondes où les effets non linéaires cumulatifs dépassent les effets non linéaires locaux. Cela inclut la modélisation de la formation et de la propagation des chocs.

 

Aéroacoustique

Vous pouvez effectuer efficacement des simulations d'aéroacoustique numérique (CAA) grâce à une approche découplée en deux étapes dans le module Acoustics. Dans un premier temps, vous déterminez l'écoulement moyen ambiant à l'aide des outils du module CFD ou d'un profil d'écoulement défini par l'utilisateur; ensuite, vous résolvez la partie propagation acoustique.

Pour les simulations en acoustique convectée, il existe des formulations par éléments finis, notamment les simulations aéroacoustiques de Navier–Stokes linéarisé, d'Euler linéarisé et d'écoulement potentiel linéarisé. Vous calculez les variations acoustiques de pression, de densité, de vitesse et de température en présence d'un écoulement moyen stationnaire isotherme ou non isotherme. Les formulations prennent facilement en compte la convection, l'amortissement, la réflexion et la diffraction des ondes acoustiques par l'écoulement. Il existe également une fonctionnalité pour les analyses d'IFS dans le domaine fréquentiel avec des couplages prédéfinis avec des structures élastiques.

Le bruit induit par l'écoulement peut être inclus dans une analyse de pression acoustique par l'ajout de sources d'écoulement aéroacoustiques en utilisant l'analogie acoustique de Lighthill avec les données d'un modèle CFD transitoire de simulation des grandes échelles de turbulence (LES).

Acoustique géométrique

Les fonctionnalités d'acoustique géométrique du module Acoustics peuvent être utilisées pour évaluer des systèmes haute fréquence où la longueur d'onde acoustique est inférieure aux caractéristiques géométriques. Deux méthodes sont disponibles : le lancer de rayons acoustiques et la diffusion acoustique.

Pour le lancer de rayons acoustiques, vous calculez les trajectoires, la phase et l'intensité des rayons acoustiques. En outre, vous calculez les réponses impulsionnelles, les courbes de décroissance de l'énergie et des niveaux, ainsi que les paramètres classiques objectifs en acoustique des salles. Les rayons peuvent se propager dans des milieux gradués, ce qui est nécessaire dans les applications d'acoustique sous-marine. Pour simuler l'acoustique des rayons dans l'air et dans l'eau, des modèles matériaux spécialisés avec atténuation dans l'atmosphère et l'océan sont disponibles. Ils sont importants pour la propagation des ondes sur de grandes distances et à des fréquences élevées.

Pour la diffusion acoustique, vous pouvez déterminer la distribution des niveaux de pression acoustique dans des pièces couplées et les temps de réverbération à différents endroits. L'acoustique est modélisée de manière simplifiée à l'aide d'une équation de diffusion pour la densité d'énergie acoustique. Cette méthode est bien adaptée aux analyses rapides à l'intérieur des bâtiments et autres grandes structures.

Caractéristiques et fonctionnalités du module Acoustics

Explorez les caractéristiques et les fonctionnalités du module Acoustics plus en détail dans les sections ci-dessous.

Une vue rapprochée du Constructeur de modèle avec le nœud racine en surbrillance et un modèle de silencieux dans la fenêtre graphique.

Interfaces utilisateur intégrées

Le module Acoustics fournit des interfaces utilisateur intégrées couvrant tous les domaines d'application énumérés ci-dessus. Ces interfaces définissent des ensembles d'équations de domaine, des conditions aux limites, des conditions initiales, des maillages prédéfinis, des études prédéfinies avec des paramètres de solveur, ainsi que des graphiques prédéfinis et des valeurs dérivées. Toutes ces étapes sont accessibles dans l'environnement COMSOL Multiphysics®. Les paramètres de maillage et de solveur sont gérés automatiquement par le logiciel, avec des options d'édition manuelle.

La méthodologie de travail COMSOL Multiphysics® pour construire des modèles acoustiques est la même que pour construire un modèle avec toute autre interface physique. De cette manière, il est facile d'incorporer plusieurs physiques dans un modèle acoustique. Plusieurs interfaces multiphysiques sont intégrées au module acoustique et accessibles lorsqu'elles sont combinées avec d'autres modules complémentaires de la suite de produits COMSOL.

Une vue rapprochée de la fenêtre de réglages du nœud de pression acoustique et un modèle de tête dans la fenêtre graphique.

Interfaces pour la pression acoustique

Pour la modélisation de la pression acoustique, il existe plusieurs interfaces utilisateur où le champ sonore est représenté par une variable de pression scalaire. Les interfaces générales, basées sur les éléments finis, offrent la possibilité de résoudre les problèmes dans le domaine fréquentiel et temporel. Pour le cas transitoire, les effets non linéaires peuvent être inclus et sont basés sur l'équation de Westervelt.

Pour résoudre efficacement les problèmes de rayonnement et de diffusion de grande taille, il existe la méthode d'éléments de frontière BEM dans le domaine fréquentiel qui se couple parfaitement avec les interfaces par éléments finis, tant acoustiques que structurelles.

Pour résoudre efficacement les modèles transitoires de grande taille, une interface utilisateur spécialisée basée sur la méthode des éléments finis de type Galerkin discontinu et un solveur explicite en temps est disponible. Cette interface est couplée à l'interface explicite en temps correspondante pour les ondes élastiques et piézoélectriques.

Une vue rapprochée du Constructeur de modèle avec le nœud Paroi en surbrillance et un modèle de sous-marin dans la fenêtre graphique.

Pression acoustique à haute fréquence

Deux interfaces hautement spécialisées sont disponibles pour une analyse rapide en acoustique haute fréquence dans le domaine fréquentiel. Ces interfaces sont basées sur le calcul de l'intégrale de Kirchhoff–Helmholtz. Elles comprennent deux interfaces, l'une pour l'analyse de la diffusion et l'autre pour l'analyse du rayonnement. Ce type d'analyse peut être utilisé comme une première étape avant de passer à une analyse plus exigeante en ressources de calcul basée sur la FEM ou la BEM.

Une vue rapprochée du Constructeur de modèle avec le nœud Matériau piézoélectrique en surbrillance et un modèle de poutre inclinée dans la fenêtre graphique.

Interfaces Ondes élastiques

Le module Acoustics comprend des interfaces utilisateur pour la modélisation de la propagation des ondes élastiques linéaires dans les solides, les matériaux poreux et piézoélectriques. Ces interfaces se couplent facilement aux domaines fluides en utilisant un ensemble de couplages multiphysiques intégrés.

Les interfaces de mécanique du solide ont la capacité de représenter l'élastodynamique complète et peuvent être utilisées pour modéliser les ondes élastiques dans les solides dans les domaines fréquentiel et temporel. Une condition de frontière de port est spécifiquement mise en œuvre pour modéliser et traiter divers modes de propagation dans les structures de type guides d'ondes élastiques.

Les interfaces poroélastiques sont utilisées pour modéliser les ondes poroélastiques dans les matériaux poreux. Ces ondes résultent de l'interaction bidirectionnelle complexe entre les variations de pression acoustique dans le fluide saturant et la déformation élastique de la matrice solide poreuse. Les interfaces poroélastiques résolvent les équations de Biot dans le domaine fréquentiel et incluent les mécanismes de pertes visqueuses (Biot) pour la modélisation des roches et des sols, ainsi que les pertes thermiques et visqueuses (Biot–Allard) pour les matériaux absorbant le son dans l'air.

Deux interfaces, basées sur une formulation Galerkin discontinue explicite en temps, peuvent être utilisées pour modéliser des ondes élastiques linéaires dans des domaines solides et piézoélectriques. Ces interfaces peuvent être couplées et sont adaptées à la modélisation efficace de domaines de plusieurs longueurs d'onde. En outre, ces interfaces peuvent être couplées avec les interfaces explicites en temps pour la pression acoustique.

Une vue rapprochée du Constructeur de modèle et d'un résonateur de Helmholtz dans la fenêtre graphique.

Interfaces aéroacoustiques

Pour la modélisation détaillée de l'acoustique convectée, ou du bruit transporté par l'écoulement, un certain nombre d'interfaces aéroacoustiques sont disponibles dans les domaines fréquentiel et temporel. Ces interfaces sont utilisées pour simuler l'interaction unidirectionnelle d'un écoulement de fluide moyen avec un champ acoustique. Il existe différentes interfaces physiques qui résolvent les équations correspondantes avec diverses approximations physiques.

Les interfaces Navier-Stokes linéarisé sont utilisées pour résoudre les variations acoustiques de pression, de vitesse et de température.

Les interfaces d'Euler linéarisé sont utilisées pour calculer les variations acoustiques de densité, de vitesse et de pression en présence d'un écoulement moyen stationnaire qui est bien approximé par un écoulement de gaz idéal.

Des interfaces spéciales pour les modes aux frontières sont disponibles pour calculer les modes de propagation et de non-propagation dans les guides d'ondes et les conduites en présence d'un écoulement moyen ambiant.

Pour une analyse simplifiée, des interfaces pour un écoulement potentiel linéarisé peuvent être utilisées dans les domaines temporel et fréquentiel.

Une vue rapprochée du Constructeur de modèle avec le nœud de calcul du champ extérieur en surbrillance et un modèle de haut-parleur dans la fenêtre graphique.

Domaines ouverts et rayonnement

Pour modéliser un domaine de calcul non limité dans l'espace, vous pouvez le tronquer en utilisant des couches dites parfaitement adaptées (PML) dans les domaines temporel et fréquentiel. Parmi les autres méthodes possibles, citons l'utilisation de conditions limites de rayonnement ou d'un domaine extérieur modélisé à l'aide d'une interface d'éléments de frontière BEM.

Pour les interfaces basées sur les éléments finis, une fonction de calcul du champ extérieur peut être utilisée pour déterminer la pression en tout point extérieur au domaine de calcul. Des résultats dédiés et des capacités d'analyse existent pour visualiser le modèle de rayonnement du champ extérieur (champ proche et champ lointain) dans des tracés polaires, en 2D et 3D.

Une vue rapprochée du Constructeur de modèle avec le nœud Source de l'écoulement aéroacoustique, couplage mis en évidence et un modèle de cylindre tandem dans la fenêtre graphique.

Bruit induit par l'écoulement

En combinant le module Acoustics avec le module CFD, vous avez accès à une méthode aéroacoustique hybride (CAA) pour modéliser le bruit induit par l'écoulement.

La méthode de calcul est basée sur la discrétisation FEM de l'analogie acoustique de Lighthill (équation d'onde). Cette formulation des équations garantit que toute frontière solide (fixe ou vibrante) est implicitement prise en compte.

La fonctionnalité repose sur le couplage d'une simulation LES d'écoulement de fluide, à l'aide du module CFD, à une source d'écoulement aéroacoustique pour la pression acoustique, disponible dans le module Acoustics.

Une vue rapprochée du Constructeur de modèle avec le nœud Frontière acoustique BEM-FEM mis en évidence et un modèle de haut-parleur dans la fenêtre graphique.

Méthodes des éléments finis et des éléments de frontières

La plupart des interfaces utilisateur du module Acoustics sont basées sur différentes versions de la méthode FEM. Les interfaces utilisateur basées sur la BEM sont également disponibles et peuvent être combinées de manière transparente avec les interfaces FEM. La méthode hybride FEM–BEM est très efficace pour modéliser l'interaction acoustique–structure impliquant des structures vibrantes.

Les applications FEM–BEM hybrides comprennent les simulations de transducteurs et de rayonnement avec des géométries complexes où vous modélisez le transducteur (piézo ou électromagnétique) en FEM et l'acoustique extérieure en BEM.

Une interface BEM peut être utilisée pour remplacer une condition de rayonnement ou une PML basée sur la FEM, ainsi que les calculs de champ extérieur basés sur la FEM.

Une vue rapprochée du Constructeur de modèle avec le nœud Port en surbrillance et un modèle de conduite inclinée dans la fenêtre graphique.

Conditions aux frontières et sources pour l'interface Pression acoustique

Il existe une grande variété de conditions aux frontières pour la pression acoustique, y compris les parois rigides et les conditions pour appliquer des sources. Il existe des conditions de rayonnement, de symétrie, périodiques et de port pour la modélisation des frontières ouvertes. Les conditions d'impédance comprennent des modèles pour différentes parties de l'oreille humaine, la peau humaine, des modèles de circuits RLC simples, etc. En utilisant l'interface d'analyse des modes aux frontières, vous étudiez les modes de propagation dans les sections transversales des guides d'ondes et des conduites. Les options de modélisation des sources idéales comprennent des options intégrées pour les sources ponctuelles de type monopôle, dipôle et quadrupôle.

Une vue rapprochée du Constructeur de modèle avec le nœud Paire Acoustique-Structure mis en évidence et un modèle de transducteur dans la fenêtre graphique.

Interfaces d'interaction acoustique-structure

Les interfaces pour l'interaction acoustique-structure s'appliquent aux phénomènes où la pression du fluide provoque une charge sur le domaine solide et où l'accélération structurelle affecte le domaine fluide à travers la frontière fluide-solide. Ce phénomène est également connu sous le nom de vibroacoustique.

Les interfaces offrent la possibilité de résoudre dans le domaine fréquentiel ou temporel. Les solides inclus dans les simulations peuvent être isotropes, anisotropes, poreux ou piézoélectriques.

En combinaison avec le module Structural Mechanics, le côté structurel du couplage peut en outre inclure des coques ou des membranes.

En le combinant avec le module Multibody Dynamics, vous pouvez inclure les effets de plusieurs pièces mobiles rigides ou flexibles reliées par divers types de joints.

Pour des options plus avancées, la combinaison avec le module AC/DC ou le module MEMS vous permet d'analyser l'interaction fluide-structure impliquant des forces électriques ou magnétiques, y compris dans les solides à propriétés matériaux électrostrictives ou magnétostrictives.

Une vue rapprochée de la fenêtre de réglages du nœud de modèle acoustique thermovisque et un tracé 1D dans la fenêtre graphique.

Interfaces d'acoustique thermovisqueuse

Afin de modéliser avec précision l'acoustique dans des géométries de petites dimensions, il est nécessaire d'inclure les effets de conduction thermique ainsi que les pertes visqueuses de manière explicite dans les équations sous-jacentes. Cette capacité est incluse dans les interfaces d'acoustique thermovisqueuse, qui modélise simultanément les effets de pression, de vitesse des particules et des oscillations de température acoustique.

Près des parois, il existe des couches limites visqueuses et thermiques. Ici, les pertes visqueuses dues au cisaillement et à la conduction thermique deviennent importantes en raison des forts gradients. Pour cette raison, il est nécessaire d'inclure les effets de conduction thermique et les pertes visqueuses de manière explicite dans les équations. L'acoustique thermovisqueuse est, par exemple, utilisée lors de la modélisation de la réponse de petits transducteurs comme les microphones et les récepteurs, également appelé microacoustique. Les interfaces sont disponibles pour la résolution dans les domaines fréquentiel et temporel. Dans le domaine temporel, les effets non linéaires peuvent également être modélisés.

Une vue rapprochée du Constructeur de modèle avec le nœud Equation d'onde convectée en surbrillance et un modèle de débitmètre à ultrasons dans la fenêtre graphique.

Interfaces Ultrason et Equation d'onde convectée

Pour analyser les dispositifs et les processus ultrasonores linéaires transitoires, vous pouvez utiliser l'interface utilisateur d'équation d'onde convectée. Cette interface peut être utilisée pour résoudre efficacement les modèles acoustiques linéaires transitoires de grande taille contenant de nombreuses longueurs d'onde dans un écoulement ambiant stationnaire.

Pour simuler la propagation d'ondes acoustiques non linéaires de forte amplitude, vous pouvez utiliser l'interface utilisateur Pression acoustique non-linéaire. Cette interface comprend une fonctionnalité spéciale pour capturer les chocs.

Les deux interfaces comprennent des couches absorbantes qui sont utilisées pour établir des conditions aux frontières efficaces et non réfléchissantes. Les interfaces sont basées sur la méthode Galerkin discontinu et utilisent un solveur explicite en temps particulièrement efficace.

Une vue rapprochée d'un tracé 1D et d'un petit modèle de salle de concert dans la fenêtre graphique.

Interfaces de Lancer de rayons acoustiques et Diffusion acoustique

Pour effectuer des simulations dans la limite des hautes fréquences, où la longueur d'onde acoustique est beaucoup plus petite que les caractéristiques géométriques, vous pouvez utiliser les interfaces utilisateur de lancer de rayons. Pour les analyses rapides, il existe une interface utilisateur permettant de résoudre l'équation de diffusion acoustique, également connue sous le nom d'éléments finis énergétiques.

Les deux interfaces utilisateur sont adaptées à la modélisation de l'acoustique des pièces et des salles de concert. L'interface de lancer de rayons acoustiques peut également être utilisée dans des scénarios extérieurs ou sous-marins, par exemple.

L'interface de lancer de rayons acoustiques est utilisée pour calculer les trajectoires, la phase et l'intensité des rayons acoustiques. Elle inclut les capacités d'analyse de la réponse impulsionnelle, montrant les courbes de décroissance du niveau et les métriques acoustiques objectives de la pièce calculées, telles que les valeurs EDT, T60, etc.

Une vue rapprochée de la fenêtre de réglages du nœud Acoustique dans des régions minces et un tracé 1D dans la fenêtre Graphique.

Pertes acoustiques et matériaux poreux

Une manière plus approximative d'introduire les pertes est d'utiliser les modèles de fluide équivalent disponibles dans les interfaces de pression acoustique. De manière homogène, cela permet d'introduire des propriétés d'atténuation dans le fluide de base qui imitent les différents mécanismes de perte. Les modèles fluide comprennent les pertes dues à la conduction thermique, à la viscosité et à la relaxation dans l'atmosphère (air) et dans l'océan (eau de mer), ainsi que des modèles pour simuler l'amortissement dans les matériaux poreux.

En plus de l'interface Acoustique thermovisqueuse qui modélise simultanément les effets de la pression, de la vitesse des particules et des oscillations de température acoustique, l'interface Pression acoustique peut également tenir compte des pertes de la couche limite thermovisque. L'acoustique dans des régions minces peut être utilisée dans les conduits étroits et les guides d'ondes de sections constantes, tandis que la condition d'impédance de la couche limite thermovisqueuse (BLI) est applicable aux géométries plus grandes que la couche limite.

Lorsqu'ils sont applicables, le fluide équivalent et les modèles homogénéisés sont très efficaces en termes de calcul. Cependant, pour représenter les pertes dans les matériaux poreux avec une plus grande fidélité, vous pouvez combiner le calcul de pression acoustique avec les effets de la propagation des ondes poroélastiques.

Chaque activité et chaque besoin en matière de simulation sont différents. Afin d'évaluer pleinement si le logiciel COMSOL Multiphysics® répond ou non à vos exigences, nous vous invitons à nous contacter. En parlant à l'un de nos représentants, vous obtiendrez des recommandations personnalisées et des exemples détaillés qui vous aideront à tirer le meilleur parti de votre évaluation et vous guideront pour choisir les options de licence les mieux adaptées à vos besoins.

Il vous suffit de cliquer sur le bouton "Contacter COMSOL", d'indiquer vos coordonnées et tout commentaire ou question spécifique, avant de soumettre votre demande. Vous recevrez une réponse d'un représentant de COMSOL très rapidement.

Prochaine étape:

Demander une démonstration du logiciel

Suite Produits